Conversion

 

Atelier :

 

ZA Fief Girard Ouest Rue de Bel Air

17290 LE THOU

FRANCE

 

GPS: 46°05'59 N / 0°56'52 O

Contact :

06 86 52 18 65

 

modelisme.service@free.fr

 

Siret : 791 734 072 00014

La conversion d'un système d'allumage type "Glow-Plug" vers un "vrai" allumage électronique avec avance gérée électroniquement existe depuis une trentaine d'année, ce n'est donc pas une révolution actuelle. Cette modification était très confidentielle et très onéreuse, et issue de modules d'allumage de production artisanale essentiellement en provenance d'Allemagne avec Horst BECKER dont des modules ont été commercialisés un certain temps par la firme GRAUPNER. D'autres fabricants existent aussi de par le monde tel que CH Ignitions aux USA par exemple.

 

La vraie "révolution" en terme de diffusion est venue de Chine avec le fabricant RCEXL dirigé par Mr XU Liang avec lequel j'entretien une relation technique depuis de nombreuses années : Ses modules d'allumage sont d'excellente qualité (ils remplacent très avantageusement des allumages de marques de moteurs réputées..) et très abordables en terme de coût ; ils existent sous de multiples modèles correspondant aux différentes configurations moteurs (mocylindres, bicylindres Flat-Twin où en ligne, et Radials 3, 5, 7 et 9 cylindres) et avec des soquets adaptés à tous les formats de bougies équipant les moteurs (1/4-32, M10, M14 ). Le modéliste où constructeur amateur de micromoteurs peut maintenant trouver l'allumage correspondant exactement à ses désirs !

 

Les différences fondamentales entre l'allumage "Glow" et l'allumage électronique :

 

- L'allumage Glow s'apparente un peu au système diesel : Le préchauffage du filament d'une bougie permet de démarrer le cycle des explosions dans le cylindre, la chaleur, la compression et la réaction catalytique entre le filament de la bougie à base de platine et les molécules de méthanol contenues dans le carburant. Une fois le moteur démarré, on peut retirer l'alimentation électrique de la bougie dont le filament reste en incandescence tant que le moteur fonctionne. Une bougie Glow comporte un indice (de 1 à 8 en général ) qui varie en fonction de la taille, de la section et de l'enroulement des spires du filament ; on parlera de bougies "chaudes" au filament de petite section aux spires larges qui conviendra aux moteurs de faible cylindrée, et de bougies "froides" au filament de forte section et aux spires serrées plus adaptées aux moteur de forte cylindrée. L'avance a l'allumage, c'est à dire le point où la bougie génère l'explosion dans le cylindre avant que le piston n'atteigne son point mort haut (PMH) est donc aproximatif et déterminé par les caractéristiques de la bougie Glow. Performant pour les petites cylindrées, ce système commence à montrre ses limites quand les moteurs dépassent 10cm3 de cylindrée, et inadapté pour les "gros cubes"

 

- L'allumage électronique dit à "allumage commandé" tel que nous le connaissons sous le capot de nos voitures grandeur génère une étincelle qui va va provoquer l'explosion du mélange carburé dans la chambre de combustion ; la production de cette étincelle va être en permanence optimisée par un module électronique via une courbe d'avance programmée afin d'obtenir le meilleur rendement et agrément du moteur. En effet, plus le régime moteur augmente, plus l'étincelle doit être déclenchée avant que le piston n'atteigne le point mort haut, à l'inverse plus le régime ralentit, l'étincelle se déclenche de plus en plus près du point mort haut piston en phase compression. Les avantages sont nombreux : démarrages facilités, excellente tenue des ralentis, pleine exploitation du rendement moteur sur toute sa plage de régime utilisable. L'inconvénient principal pour l'utilisation d'un tel système dans nos aéromodèles est la masse supplémentaire embarquée ( module + son accu d'alimentation), l'encombrement (taille d'une grosse boite d'alumettes) et la relative fragilité des micro-bougies à étincelles qui sont sensibles aux chocs. On constate aussi une baisse de la consommation de -10 à -15% par rapport à un allumage Glow.

IMPORTANT : Le passage à un allumage électronique n'implique absolument pas un changement de carburant base méthanol pour de l'essence SP95/98 ! le rendement sera meilleur en mode carburant base méthanol qu'en carburant "essence", avec les odeurs en moins !

 

Quand j'ai commencé à promouvoir ces conversions il y a 10 ans, c'était un peu comme la pub RENAULT : "Bof.... Ca marchera jamais ton truc à étincelles" voire nettement plus agressif quand j'ai convertit un moteur YAMADA DZ 140 à destination de la compétition F3A ....... qui est maintenant équipée de moteurs 4 temps YAMADA ... à allumage électronique.

Aujourd'hui je transforme chaque mois à peu près tous les types de moteurs 2 temps ( redonnez une nouvelle jeunesse à vos gros SUPER-TIGRE) ou 4 temps de toutes marques et cylindrées, et ce à la plus grande satisfaction de leurs heureux propriétaires !

 

Les nombreux modélistes ayant franchi de pas vers cette conversion ne sont pas prêts de revenir à l'allumage Glow, les avantages procurés étant largement supérieurs aux inconvénients sus évoqués ; certains moteurs violents voire potentiellement dangereux en mode Glow ( OS FS200 par exemple) deviennent d'un grand agrément d'usage et en toute sécurité après conversion à l'allumage électronique....... les possesseurs de moteurs 4 temps de grosses cylindrées l'ont déjà très bien compris !